Le cardinal Tisserant reçoit la médaille des Justes à titre posthume en présence de la Fondation

Deux ans après avoir obtenu le titre de Juste parmi les Nations pour avoir sauvé des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, le cardinal Eugène Tisserant a reçu à titre posthume, la médaille de Juste parmi les Nations.

Organisée par le Yad Vashem de Jérusalem et de France, le mémorial vivant du peuple juif en souvenir de la Shoah, une cérémonie officielle a ainsi eu lieu le 26 novembre 2023 à Nancy, la ville natale du cardinal Tisserant. La médaille a été remise à la petite-nièce du cardinal, Madame Paule Hennequin, en présence notamment du maire de la ville, Mathieu Klein et de l’Ambassadeur Laurent Stéfanini, Secrétaire général de la Conférence des Nations Unies pour l’Océan et membre du Conseil d’administration de la Fondation Française de l’Ordre de Malte.

Didier Cerf, délégué régional du comité français pour Yad Vashem et le maire de Nancy, Mathieu Klein, entourant Paule Hennequin.
Didier Cerf, délégué régional du comité français pour Yad Vashem et le maire de Nancy, Mathieu Klein,
entourant Paule Hennequin.

La Médaille des Justes est décernée par le Mémorial Yad Vashem de Jérusalem aux personnes non-juives ayant sauvé des juifs sous l’occupation au péril de leur vie.

Cette reconnaissance a été établie par la Commission pour la désignation du Cardinal Tisserant considéré comme « Juste parmi les Nations pour avoir aidé à ses risques et périls, des juifs pourchassés pendant l’Occupation ».

Résistant au nazisme et à la montée du communisme pendant la guerre froide, son action en faveur des juifs a été particulièrement efficace et généreuse pour des juifs français qui au cours de la Seconde guerre mondiale se sont réfugiés en Italie, en particulier après l’invasion de la zone libre par les Allemands. Le cardinal a également aidé des juifs italiens pendant la persécution raciale 1938-1944 et suite à l’invasion de l’Italie par Hitler en 1943, ainsi que des juifs allemands obligés de fuir leur pays tombé sous le régime nazi.

Il existe, entre autres, le témoignage émouvant d’un jeune juif français entré au Vatican, couché au fond de la voiture du cardinal « à la barbe des Allemands », publié dans le journal Libération (21-22 mars 1998).

La médaille de Juste parmi les Nations
La médaille de Juste parmi les Nations

Le cardinal Tisserant a occupé de hautes fonctions pontificales à Rome pendant plus de 60 années entre 1908 et 1971, sous six papes, de Pie X à Paul VI, et a reçu les honneurs les plus hauts, en particulier en France. Il a été le témoin de la crise moderniste en France et des deux guerres mondiales.
Le cardinal avait eu de Pie XI l’autorisation de vivre en famille à Rome, aussi, ses nièces, son neveu, son frère, sa belle-sœur, se sont-ils relayés auprès de lui jusqu’en 1972.

La Fondation Française de l’Ordre de Malte avait organisé un grand colloque international en 2017 à Paris pour lui rendre hommage. Le cardinal avait en effet joué un rôle majeur dans le règlement d’un différend entre le Saint-Siège et l’Ordre de Malte dans les années 50

Cardinal Eugène Tisserant (1884-1972)
Cardinal Eugène Tisserant (1884-1972)

Plus d’informations sur le Cardinal Tisserant :
https://fondationordredemalte.org/hommage-au-cardinal-eugene-tisserant-doyen-du-sacre-college-secretaire-de-la-congregation-pour-les-eglises-orientales/

La Fondation apporte son soutien à la sauvegarde et la protection du patrimoine historique et culturel chrétien ou lié à l’Ordre de Malte.

Faire un don