Syrie après l’urgence, reconstruire pour l’avenir

Depuis 2011, la Syrie connaît un conflit armé d’une grande ampleur. Alep, cité millénaire et zone stratégique du nord du pays fut durement touchée par des combats et des bombardements qui ont ravagé une grande partie de la ville.

Depuis toujours, du fait de sa situation, Alep est une ville d’une grande diversité ethnique et confessionnelle, où Arabes, Kurdes, Turcs, Turkmènes, Arméniens, et adeptes de différentes obédiences musulmanes, chrétiennes et juives, cohabitent et interagissent.

La présence de l’Ordre de Malte en Syrie est bien antérieure au début de la guerre. C’est en effet en 1988 que les sœurs salésiennes, partenaires des Chevaliers de l’Ordre syriens, créent le centre pour la promotion et la jeunesse féminine à Alep.

Dès le début du conflit, la Fondation Française de l’ordre de Malte, très impliquée dans le soutien aux populations déplacées ou réfugiées, grâce à de nombreux dons privés, est venue en aide très rapidement en débloquant les fonds nécessaires en faveur des interventions effectuées par l’Ordre de Malte France sur place.

  • 2007 : Ouverture un centre d’écoute et de conseil psychologique à Damas
  • 2012 : Kit d’urgence et d’hygiène de première nécessité pour aider plus de 1500 déplacés
  • 2013 : Mise en place d’une clinique mobile destinée à accueillir les blessés de guerre et les réfugies syriens à Kilis
  • 2014 : 3 nouvelles unités de soins mobiles sont mises en place
  • 2015 : Aide et assistance aux civils blessés de guerre à Alep en aidant l’Hôpital saint Louis
  • 2016 : Envoi de container et de dispositifs médicaux
  • 2017 – 2018 : Soutien financier aux associations sur place
  • 2019 : Retour des sœurs salésiennes qui relancent le Centre pour la promotion et la jeunesse féminine à Alep

Le témoignage du Docteur Nabil Antaki (ci-dessous), médecin gastro-entérologue de l’hôpital Saint Louis à Alep est un regard précieux sur ces années de guerre. Fondateur avec le Frère George Sabe de l’association « Les Maristes Bleus » il décrit son quotidien dans une ville à reconstruire. Ce témoignage a été enregistré à l’occasion des 11èmes journées de l’international et de l’outre-mer organisée par Ordre de Malte France.

 

Nous soutenir