La Fondation soutient les activités du Centre Saint Jean de Malte au Burkina Faso. Interview.

La Fondation soutient les activités du Centre Saint Jean de Malte au Burkina Faso. Interview.
© Ordre de Malte France

Depuis 2004, l’association Ordre de Malte France gère le centre de Santé Saint Jean de Malte situé à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. La Fondation Française de l’Ordre de Malte accompagne le fonctionnement de l’établissement dans un pays soumis à une instabilité politique et sécuritaire ainsi qu’à d’importantes difficultés économiques. Dans ce contexte difficile, le centre de santé continue d’offrir des soins variés et de qualité aux populations vulnérables. Interview de Bernard Guevel, Ambassadeur de l’Ordre souverain de Malte en Mauritanie.

Depuis quelques années, le Burkina Faso se trouve fragilisé par une instabilité politique et sécuritaire, quelles en sont les conséquences sur le système sanitaire ?

Il y a un véritable appauvrissement des moyens financiers étatiques destinés à la santé publique au Burkina Faso. Cela entraîne la fermeture des centres de santé dans les régions touchées par la violence. Les populations n’ont plus les moyens financiers pour se soigner. Deux centres ambulanciers de l’Ordre de Malte en province ont même dû fermer pour des raisons sécuritaires. Ils permettaient pourtant aux populations éloignées d’accéder aux soins urgents.

Quelles sont les urgences sanitaires dans le pays auxquelles il faut alors répondre ?

Le manque d’hygiène élémentaire, la malnutrition, le paludisme sont des urgences certaines au Burkina Faso. Il faut par ailleurs suivre de près la santé maternelle et infantile, on constate à ce jour 26 décès pour 1000 naissances. Plus généralement, l’accès aux soins à toutes les populations du pays est en jeu. Un réseau d’ambulances a, pour cela, été développé en liaison avec les Sapeurs-Pompiers burkinabè.

Compte tenu des problématiques sécuritaires dans le pays, comment le centre doit-il s’adapter à ces contraintes ?

Les deux antennes d’ambulanciers (CFAS : Centres de Formation et d’actions de secours) de Fada et Banfora ont malheureusement été fermés. Leurs personnels et leurs matériels ont donc été transférés aux CFAS de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso.

Le Centre Saint Jean de Malte dispense des soins depuis 2004, en quoi consistent-ils ?

Le centre propose des soins de santé primaire (20.000 consultations par an) et des consultations prénatales. Les pathologies qui nécessitent une hospitalisation 24h/24 (4 000 hospitalisations par an) sont prises en charge, et un service d’observation est équipé de 30 lits. Le centre participe aux programmes nationaux de lutte contre la lèpre, l’ulcère de Buruli, la malaria, la tuberculose et le HIV. Un cabinet dentaire est par ailleurs actif depuis 2015. Il offre aussi des consultations en ophtalmologie ; un centre de lunetterie, alimenté en lunettes par des collectes en France, fonctionne depuis 2009.

La Fondation Française de l’Ordre de Malte a renouvelé son soutien aux activités du centre en 2022, à quoi a-t-il servi ?

La Fondation a contribué à l’ensemble des dépenses du centre de santé, en dehors de ses propres recettes perçues. Le soutien aux activités concerne le maintien des consultations de base, la lutte contre le paludisme, l’amélioration de la protection maternelle et infantile, et le développement des services spécialisés dentaires et ophtalmologiques. Ce soutien précieux permet de couvrir les charges salariales (23 personnes) et contribue à la fourniture en médicaments et en équipements.
Outre le renouvellement de matériels médicales généralistes et spécialisés (petits dispositifs médicaux en odontologie et lunetterie), le centre a eu besoin en 2022, de renouveler son matériel informatique et administratif (imprimantes, pc et fournitures diverses).
L’entretien courant du centre a nécessité la mise en place de certains travaux de rénovation. Ceux-ci consistent en la peinture des murs intérieurs et extérieurs de l’ensemble du centre, ainsi que dans le renouvellement de la signalétique dans les couloirs. Ces rénovations garantissent un accueil optimal des patients et un espace de travail de qualité pour les soignants. Enfin, une partie du financement est dédiée à l’investissement. Il s’agit de travaux dans le bâtiment de mise en observation (MEO) et devant l’entrée du centre de santé.

La Fondation Française de l’Ordre de Malte œuvre pour les exclus et les malades. Soutenez nos missions hospitalières dans le monde entier !

Faire un don