COVID-19 : la Fondation verse une aide à l’association La Main de l’Autre

L’épidémie du COVID-19 a touché l’ensemble de la population mais ce sont les plus pauvres qui ont été les plus durement frappés, tant d’un point de vue sanitaire qu’économique. Les plus démunis ont en effet un accès limité aux soins et à l’hygiène. Ils sont donc plus vulnérables et ne disposent pas forcément des moyens pour appliquer les règles de confinement et de prévention.

Une association gérée par des bénévoles en situation de précarité

La Main de l’Autre est une association caritative loi 1901 sans subvention située à Paris, dans le quartier populaire de Ménilmontant. Depuis sa création, elle est animée et gérée uniquement par des bénévoles dont la plupart sont eux-mêmes en situation de précarité.
L’épidémie de COVID-19 a durement touché l’association dont une partie des revenus étaient issus de vides greniers. Le confinement a rendu ces animations impossibles. Ces revenus servaient à entretenir les véhicules de collectes alimentaires.

Entretenir le matériel roulant pour continuer à aider les plus démunis

La Fondation a donc décidé de verser une subvention qui a servi à équilibrer les dépenses pour l’entretien du matériel roulant.

En effet, le nombre de personnes ayant recours à l’aide alimentaire n’a cessé d’augmenter comme le rapporte l’Abbé Xavier Snoëk, Curé de la Paroisse Notre Dame de Lourdes à Ménilmontant :

Pendant le confinement, le diocèse en lien avec la Ville de Paris et la Préfecture a mis en place 20 puis 28 points de distribution alimentaire dans les paroisses. Notre Dame de Lourdes est l’une d’elle. Mais le sachet repas fourni est largement insuffisant. Or providentiellement l’association La Main de l’Autre vient, chaque jour apporter, en complément des paniers repas fournis, le produit de ses collectes. Ainsi c’est plus de 120 familles, de 3 à 8 personnes, qui reçoivent, des mains des bénévoles de la paroisse, de quoi se nourrir

Les missions prioritaires de l’association

Les missions de La Main de l’autre reposent essentiellement sur 3 actions
• La distribution gratuite des invendus des boulangeries et des produits de première nécessité collectés par les bénévoles ou reçus.
• Toutes aides matérielles et morales aux plus démunis.
• La resocialisation des adhérents en grande difficulté, ainsi que celle des personnes en situation précarité qui fréquentent l’association

En partant de la droite, en second et troisième, Mr Jean-Pierre Mazery, Président de la Fondation et l’Abbé Xavier Snoëk, Curé de la Paroisse Notre Dame de Lourdes

Lettre de remerciement de
Mr Georges Zokou, Président Fondateur LML et Gérard Massi, Trésorier LML