La Fondation Sainte-Mère-Eglise, nouvelle fondation abritée par la Fondation Française de l’Ordre de Malte

De gauche à droite : M. Dominique Leborgne, Économe Diocésain du Diocèse de Coutances | M. Christian Morio, Président du Comité de la Fondation Sainte-Mère-Église | M. Jean-Pierre Mazery, Président de la Fondation Française de l’Ordre de Malte | Mgr Laurent Le Boulc’h, Evêque de Coutances, Président d’honneur de la Fondation Sainte-Mère-Église | M. Jean-François de Canchy, Membre du Conseil de la Fondation Française de l’Ordre de Malte et de la Fondation Sainte-Mère-Église. 

Dans sa mission de protection du patrimoine culturel et historique la Fondation accompagne des projets philanthropiques d’intérêt général en lien avec ses missions pour le compte de plusieurs fondations abritées.

Sur le site de Sainte-Mère-Eglise, premier village libéré de France en 1944, ils sont chaque année plusieurs centaines de milliers à visiter les vestiges de la guerre. Commémorations et musées attirent les foules. Comment accompagner ce mouvement pour qu’il n’en reste pas à une vision passéiste, voire nostalgique, mais qu’il soit à la source d’un renouveau d’engagement au service de la construction de la paix ? En d’autres termes, qu’est-ce qui peut permettre à des touristes de se transformer en pèlerins de la Paix ? L’Eglise diocésaine de Coutances et Avranches s’engage au service de la paix. Elle le fait entre autres, de manière humble et significative, en bâtissant une « Maison de la Paix » à Sainte-Mère-Eglise.

La paix se construit sur le terrain mondial dans des rencontres internationales

C’est la raison pour laquelle la Fondation Française de l’Ordre de Malte a accepté d’abriter la Fondation Sainte-Mère-Église qui a pour mission de promouvoir, financer et développer, toutes actions d’éducation et de sensibilisation à la Paix et la réconciliation proposée à tous, sans distinction d’origine et de religion, dans l’inspiration de la charité et de la fraternité chrétienne.

Sainte-Mère-Église, un symbole de paix 

Première ville de France libérée par les Américains durant la seconde guerre mondiale, Sainte-Mère-Église est un site historique chargé de symboles où, chaque année, plusieurs centaines de milliers d’hommes et de femmes de tous horizons font mémoire de la guerre. L’Association Diocésaine de Coutances et Avranches, soucieuse de contribuer à promouvoir l’éducation à la paix et la réconciliation culturelle et spirituelle, s’est notamment engagée depuis 2012 dans la construction d’une Maison de la Paix à Sainte-Mère-Église. Elle a souhaité, dans ce cadre, créer une fondation abritée au sein de la Fondation Française de l’Ordre de Malte, qui soutiendra les actions ainsi initiées.

La maison pour la paix : faire rayonner la sagesse et la paix pour tous 

« La maison de la paix » ressemble à un village qui relie l’église paroissiale de Sainte-Mère-Eglise, la maison et le jardin d’une communauté et la « grange de la paix », lieu à venir d’animations pour l’éducation à la paix.

Les plans de la Maison de la Paix

Pour servir la paix, la maison de la paix se présente comme 

  • Un lieu d’accueil ouvert à tous.
  • Un lieu de relation.
  • Un lieu de transmission de l’histoire.
  • Un lieu de transmission de la Sagesse.
  • Un lieu d’expérience spirituelle.

Une communauté, une association au service de la paix 

Dans la maison de la paix, ce sont des religieuses apostoliques, issues de différentes congrégations et diverses nationalités, qui sont envoyées ensemble rayonner de la paix et diffuser la paix de l’Evangile pour tous. Lieu d’accueil et d’écoute, la communauté tisse des liens de réconciliation sur le territoire local et dans la paroisse.